Bordeaux - Parc des Expositions, 
30 & 31 mars 2023

A@W Newsletter

Pressoria ou quand l’architecture croise la vigne

18 novembre 2021

Réaliser une importante extension, remanier l’ancien, reconvertir l’existant, y ajouter un parcours sensoriel ainsi qu’un nouveau restaurant sans léser le patrimoine et tout en dotant l’ensemble d’une vue époustouflante, c’est le parti pris de l’agence d’architecture parisienne Atelier Philéas dirigée, par Anne-Charlotte Zanassi et Dominique Vitti qui, en collaboration avec Casson Mann, ont accompli à Aÿ-Champagne un travail fin et élégant.

 

Par Sipane Hoh

 

 
© Boegly+Grazia

 


© Boegly+Grazia

 


© Boegly+Grazia

 

 

La mémoire et les cinq sens


La réalisation de l’agence se caractérise par un geste empreint d’une grande modestie, mettant en avant la mémoire du lieu tout en suscitant les cinq sens. « C’est un projet qui exprime plusieurs sujets qui se croisent, comme le paysage et l’architecture, la gastronomie et la culture, le terroir, l’histoire et les hommes. C’est assez exceptionnel et rare d’avoir dans un même programme plusieurs thématiques aussi fortes, surtout quand il s’agit d’un projet modeste à taille humaine », souligne Anne-Charlotte Zanassi.

 

Le Centre d’interprétation sensorielle des vins de Champagne consiste en un projet innovant d’un équipement public, dédié au champagne dans tout le sens du terme. Mettant en exergue la vigne, les travaux des hommes, le processus d’élaboration du champagne, l’ensemble s’adresse à un très large public et aussi bien aux adultes qu’aux enfants. En effet, lauréate d’un concours où ont postulé un grand nombre d’architectes de renom, l’agence d’architecture Philéas, accompagnée par la scénographie astucieuse de Casson Mann, a su répondre favorablement aux différentes attentes de la CCGVM (la Communauté de Communes de la Grande Vallée de la Marne), en élaborant une attitude différente des autres participants du concours, mais qui a trouvé l’aval de tous.

 

 


© Boegly+Grazia

 


© Boegly+Grazia

 

 

Discrétion et subtilité


Pressoria se résume en un voyage sensoriel au cœur même d’un vignoble classé au patrimoine de l’UNESCO. « Dès la première visite, nous avons découvert la beauté du paysage, des coteaux qui sont classés par l’Unesco. Nous avons souhaité faire le plus discret possible et au lieu d’une extension sur les toits, nous avons proposé un projet qui s’affirme et qui apporte quelque chose au site, tout en engendrant une architecture qui s'efface. D’où la position inédite du restaurant enchâssée dans les vignes. »

 

L’Atelier Philéas a su tirer profit du lieu, en proposant une réhabilitation subtile gardant les éléments essentiels qui forment l’ensemble, en leur insufflant juste ce qu’il faut, un petit souffle de nouveauté pour leur permettre d’ouvrir un nouveau chapitre capable de durer. L’œuvre d’Alphonse Gosset et de Charles Gozier se voit magnifiée par quelques petites greffes tout aussi sensibles que discrètes, qui apportent une touche de réviviscence tout en gardant presqu’intact l’existant. Parmi ces petites interventions, nous pouvons citer le restaurant qui prend place, à l’inverse de ce qu’il a été demandé dans le concours principal, au pied des vignes et non pas au-dessus du volume principal. Discrétion et subtilité sont au rendez-vous.

 

L’extension s’étendant au pied des vignes se caractérise par sa très grande baie vitrée dotant l’ensemble d’une vue unique, plaçant le visiteur au cœur même du vignoble. Au-dessus de cette entité, se trouve une grande terrasse couverte de lattes en bois, qui se caractérise par son garde-corps transparent et offre une imprenable vue sur les coteaux et les environs. L’architecture peut-elle se détacher du superflu et s’effacer pour mettre en avant un site ? A Aÿ-Champagne, c’est le cas.

 

 


© Boegly+Grazia

 


© Boegly+Grazia

 

 

Un parcours initiatique et ludique


L’intervention de Philéas est valorisée par la mise en lumière du Centre d’interprétation sensorielle des vins de Champagne par l’Atelier Hervé Audibert. Toujours avec un travail qui repose sur la notion d’identité et d’expérience, Casson Mann et les scénographes ont créé au sein du bâtiment un parcours à la fois initiatique et ludique, qui guide le visiteur, le divertit, lui enseigne les principes de la vigne et du champagne, tout en s’appuyant sur les différentes qualités architecturales et naturelles du lieu.

 

 

 
© Boegly+Grazia

 

 
© Boegly+Grazia

 


© Boegly+Grazia

 

 

« A l’agence nous privilégions la culture collaborative. Nous considérons que l’architecte est le chef d’orchestre d’une partition qui s’écrit à plusieurs. Casson Mann avait pour mission de faire une scénographie épatante. Nous avons démoli le moins possible, nous avons gardé et préservé plusieurs entités pour que le parcours souhaité soit plus visible. Ce projet est d’abord un travail d’équipe. »

 

L’atelier d’architecture Philéas travaille depuis toujours sur des programmes d’équipements, des logements, de la réhabilitation et du neuf, « nous n’avons pas de spécificité, nous faisons du sur-mesure. Travailler sur ce projet était un vrai plaisir », rajoute Anne-Charlotte Zanassi.

 

A Pressoria, chaque espace est unique, chaque pièce est singulière, que ce soit par sa forme ou par son contenu, chaque entité forme un chapitre à part de l’histoire, riche d’un lieu aussi marquant qu’emblématique. A Aÿ-Champagne, l’ancien pressoir de la Maison Pommeray se réveille et écrit une nouvelle histoire grâce à une intervention délicate qui a su lui donner toute sa contenance.

 

Pressoria ou quand l’architecture croise la vigne
Retour à l'aperçu

A@W Newsletter

Tenez-vous informé(e) et abonnez-vous à notre newsletter mensuel!

>> S‘abonner

Intéressé(e) par de la visibilité dans notre newsletter ?

>> Cliquez ici !

En collaboration avec

 

 

 

 

 

Design & Plan

Médias